Saint Patrick

French listening practice with side-by-side translation

  Listening comprehension: See the links at the bottom for lessons related to the phrases in italics.

Pourquoi fête-t-on la Saint Patrick ? Why do we celebrate Saint Patrick’s Day?
Bonjour, bonjour ! Le Pourquoi du Comment vous fait traverser la Manche cette semaine, direction : l’Irlande – les vertes prairies, le rugby, les petites rues pavées de Dublin, les trèfles, les pubs et la bière aussi. Et depuis plusieurs années, une tradition irlandaise s’est affirmée dans les grandes villes de France – surtout auprès des étudiants, hein – c’est la Saint Patrick qui est fêtée le 17 mars. Tout le monde s’habille en vert et défile dans les rues avant d’aller festoyer dans les bars.
Mais si aujourd’hui cette Saint Patrick est associée pour certains à des nuits d’abandon et d’ivresse, elle est avant tout la célébration de l’évangélisation de l’Irlande par saint Patrick au Ve siècle de notre ère. Allez, on va tout savoir de ce personnage et de son influence aux États-Unis et en Europe.
Retour aux environs de l’an 385 : le petit Maewyn Succat est né d’une riche famille chrétienne, dans une région qui se situe en actuelle Écosse ou au Pays de Galles – ça on n’est pas très sûr. Quoi qu’il en soit, un jour des pirates venus d’Irlande débarquent sur les côtes et raflent des villageois dont Maewyn, qui n’a alors que 16 ans. Il devient esclave et sera vendu à un druide qui en fait son berger pendant plusieurs années.
C’est alors qu’une nuit, Dieu lui apparaît en rêve et lui ordonne de s’enfuir par la mer pour retourner auprès de ses parents. Avec l’aide du Seigneur, il y parvient et devient profondément croyant. Mais à peine a-t-il retrouvé sa famille qu’il repart en Gaule pour y devenir prêtre et il rejoint notamment Saint Germain d’Auxerre et l’accompagne dans ses missions. Il est finalement ordonné évêque par le pape Célestin Ier qui lui donne pour mission d’évangéliser l’Irlande où les druides continuaient d’exercer des rites païens.

En l’an 432, Maewyn devenu Patrick est alors de retour sur la terre de son esclavage où il multiplie les prédications. L’une d’elles restera d’ailleurs célèbre. Pour expliquer aux Irlandais le mystère de la Trinité, il utilise un végétal qui poussait un peu partout dans les vertes prairies de l’île : le trèfle. Ah ben oui, [il n’]y a pas plus parlant comme métaphore ! Il n’y a qu’une plante donc un seul Dieu mais il y a trois branches qui représentent le Père, le Fils et le Saint-Esprit unis sur une même tige. Et c’est cette demonstration qui a d’ailleurs fait du trèfle l’un des grands emblèmes de l’Irlande.

La légende raconte également que Patrick aurait chassé tous les serpents de l’île en les noyant dans la mer. Bon, comme il n’y avait pas de serpents en Irlande à cette époque-là, il s’agit plus probablement d’une métaphore : les serpents seraient les druides qui se seraient converties, noyant ainsi toute forme de paganisme. Voilà donc ce que les chrétiens irlandais fêtent depuis le Xe siècle. C’est tout simplement la mémoire du baptême de leur pays en quelque sorte.
C’est au XVIIe siècle que le pape Urbain VIII l’intègre officiellement dans le calendrier chrétien à la date de la mort du saint : le 17 mars. Une journée qui tombe pendant le Carême mais pendant laquelle il est possible de rompre le jeûne. Et la Saint Patrick s’est petit à petit affirmée bien au-delà des frontières de l’île.
Au XIXe siècle, beaucoup d’Irlandais, minés par la famine, sont obligés de fuir. Effectivement, à cette époque ce sont les colons anglais protestants qui détiennent la plupart des terres et il y a de l’autre côté de l’Atlantique un nouveau continent sur lequel chercher fortune : l’Amérique. Beaucoup d’Irlandais s’installent donc sur la côte est des États-Unis et pour manifester leur attachement à leur pays et à leur foi catholique bien sûr, ils célèbrent la Saint Patrick. Ils finissent même par organiser des grandes parades avec des chars comme un carnaval mais tout de vert vêtu.
Et même si aujourd’hui, il faut bien avouer que pour beaucoup de non Irlandais, c’est plus un moment festif que spirituel, c’est d’abord tout un peuple qui célèbre son entrée dans la Trinité. D’ailleurs, si vos enfants ou petits-enfants vont faire la Saint Patrick, ben, vous pourrez leur raconter cette histoire ou leur montrer l’émission. Nous prendrons du coup toute la mesure spirituelle de cette fête avant sûrement d’aller boire une petite bière – avec modération, quand même, bien évidemment. Merci à tous pour votre attention et à la semaine prochaine. Au revoir.
Video courtesy of KTOTV. Translation by LKL

  Listening comprehension

Expressions

Vocabulary

Grammar

Any Questions?

 Ask away in the comments section below or start a conversation on any of the Lawless French social media pages.
 

More Lawless French

 Subscribe to my twice-weekly newsletter.
      

Support Lawless French

  This free website is created with love and a great deal of work.

If you love it, please consider making a one-time or monthly donation.

Your support is entirely optional but tremendously appreciated.