Tenir

Lesson on tenir
Share / Tweet / Pin Me!

Holding a French Verb

Tenir is an irregular -ir verb with a multitude of meanings.

Tenir = to hold, to keep

The most common meanings of tenir are "to hold" and "to keep."

Par exemple…

Je veux tenir le chiot.   I want to hold the puppy.
Tu devras tenir mon sac.   You’ll have to hold my bag.
Tiens les bras levés.   Keep your arms raised.
Le café me tient éveillé.   Coffee keeps me awake.

Other meanings

1) To deal well with, handle, resist

Il tient mieux l’alcool que moi.   He holds his liquor better than I.
J’espère que le bateau tient la mer.   I hope the boat is seaworthy.
tenir le coup   to survive, last

2) To have/keep in check/under control

Il ne tient pas bien sa classe.   He doesn’t control his class well.
Il faut tenir les enfants.   You have to keep children in check.

3) To manage, run

J’aimerais bien tenir un hôtel.   I’d really like to manage a hotel.
Il cherche quelqu’un pour tenir la maison.   He’s looking for someone to manage the household.

4) To organize

On va tenir une conférence là-dessus.   We’re going to organize a conference about it.
Nous voulons tenir une réunion à huis clos.   We want to have a closed-door meeting.

5) To take up, occupy

Ta voiture tient toute l’allée.   Your car takes up the whole driveway.
Qui va tenir le rôle de Figaro ?   Who’s going to play the role of Figaro?

Tenir with prepositions

1) Tenir à

  • tenir à + noun

    a) "to care about, value"
    Il ne tient plus à la vie.   He doesn’t care about life any more, He has no will to live.
    Je tiens trop à ma voiture.   I’m too attached to my car.
    b) "to be due to, stem from"
    Ça tient au climat.   It’s due to the climate.
    Son succès tient à son charme.   His success stems from his charm.
  • tenir à + infinitive = "to be anxious / eager to, to insist on"
    Je tiens à vous connaître.   I'm anxious to meet you.
    Il tient à parler en premier.   He insists on speaking first.
  • tenir à ce que + subjunctive = "to be anxious / eager for, to insist that"
    Je tiens à ce que tu saches la vérité.   I'm eager for you to know the truth.
    Il tient à ce que nous partions.   He insists that we leave.

2) Tenir de = to get from, take after

Il a tenu un renseignement du policier.   He got some information from the police officer
Je tiens de mon père.   I take after my father.

Se tenir

Se tenir is reflexive and means "to be in a certain position / way"

Tu dois te tenir tranquille.   You have to keep quiet.
Il se tient debout pendant toute la journée.   He stands up all day.

or "to behave"

Les enfants se tiennent bien.   The children are well-behaved.
Normalement, il se tient bien.   He usually behaves.

Tenir in idiomatic expressions

 Related lessons

 Share / Tweet / Pin Me!

Tenir - to hold, to keep
Stay up to date with Lawless French!
Twitter Facebook Quora Instagram Pinterest YouTube RSS Newsletter
Quora

Any Questions?

 Get help on the forum.
  
 

More Lawless French

 Subscribe to my twice-weekly newsletter.
       

Support Lawless French

  This free website is created with love and a great deal of work.

If you love it, please consider making a one-time or monthly donation.

Your support is entirely optional but tremendously appreciated.

1 Response

  1. midoan 7 July 2016 / 2:47

    L’an passé, Anita, mon amie, eut de graves ennuis de santé pendant plusieurs semaines. Elle tint tête à la maladie avec courage et obstination. Et, même dans les mauvais moments, elle tenait la dragée haute aux infirmières qui, de leur côté, se tenaient à carreau. Cette attitude de volonté et de détermination, ça tenait à son caractère, un caractère fort qu’elle tenait de sa mère, bien sûr.

    Durant toutes ces semaines, j’ai tenu à être à ses côtés.
    La plupart du temps, elle se tenait allongée, alors que, dans la vie courante, elle ne tenait pas en place. Je lui tenais conversation aussi longtemps que possible, tant que le personnel médical ne me tenait pas rigueur de ma présence prolongée.
    Je m’en tenais aux petits faits de la vie courante, les rencontres avec nos amis et connaissances, l’activité du magasin que sa tante tenait en l’absence d’Anita…

    Par exemple, il y a une semaine, ma rencontre avec un lointain cousin.
    Le cousin : « Tiens, tiens, qui voilà ! Mon cousin préféré ! »
    Moi : « Tiens donc, c’est nouveau, ça ! »
    Le cousin : « Au fait, tu tiens bien la chopine, toi ? Moi, à notre dernière rencontre, j’en tenais une bonne. Si tu y tiens, je peux te tenir compagnie devant une bière, mais une seule, hein… »
    Résultat, une conversation banale, bien sûr, pourtant mon cousin m’a tenu la jambe pendant plus d’une plombe… Déjà qu’au bout de 10 minutes, je ne tenais plus ! Il m’a tenu un long discours incohérent, comme quoi Anita tenait trop de place dans ma vie, que je devais me tenir prêt à toute évolution négative de sa maladie, qu’il fallait tenir à l’œil la tante du magasin… Tenir sa langue ? Impossible pour lui. Lui tenir tête ? Difficile pour moi.

    Retour à l’hôpital, près d’Anita. Selon le médecin, elle tenait le bon bout, elle allait de nouveau tenir les rênes de sa vie sans difficulté insurmontable. Ces mots positifs, ça tenait la route par rapport à l’évolution récente de la maladie, et surtout, ça me tenait chaud au cœur. Si ça n’avait tenu qu’à moi, je l’aurais tenu serré dans mes bras, ce médecin… une femme que je tenais pour l’envoyée du destin !. Mais raisonnablement, je m’en tins à une chaleureuse poignée de main.

    Michel