Aimé Césaire, partie II

French listening practice with side-by-side translation

« Aimé Césaire part 1

Écouter ~ Listen

  Listening comprehension: See the links at the bottom for lessons related to the phrases in italics.

Aimé Césaire : Une personnalité « fondamentale », partie 2 Aimé Césaire: A "fundamental" figure, part 2
Aimé Césaire marquera cette réflexion par une œuvre parue en 1939, intitulée « Cahier d’un retour au pays natal », dans laquelle il dénonce les conséquences du colonialisme sur la population martiniquaise mais aussi sur les populations africaines dont il a entendu parler par son ami Senghor. Ce texte parle de douleur et de révolte contre un système dont il a évalué les effets lorsqu’il vivait en Europe.
« Cahier d’un retour au pays natal » a été suivi en 1950 par le « Discours sur le colonialisme ». Ce pamphlet qui—comme son nom l’indique—est une attaque claire contre le colonialisme a été réédité en 1955, après le début de la guerre d’indépendance d’Algérie. L’auteur a alors pris position pour le pays du Maghreb et contre l’oppression coloniale. Et c’est d’ailleurs, à cette période des guerres de décolonisation, que le nom d’Aimé Césaire a commencé à traverser les frontières grâce à ses écrits, dont la dimension universelle dépassait la Martinique et même la France.
À la fin de la Seconde Guerre Mondiale, qui a vu l’implication de nombreux jeunes Martiniquais dans les armées de libération américaines ou françaises, en exil et malgré ses positions idéologiques, Aimé Césaire choisit de s’engager en politique en devenant maire de Fort-de-France (capitale de la Martinique) de 1945 à 2001 et aussi député de l’île de 1958 à 1993.
C’est la mort d’Aimé Césaire en avril 2008 qui a prouvé, si c’était vraiment nécessaire, à quel point il était devenu une figure incontournable de la littérature francophone, de la pensée universelle et du combat des peuples opprimés dans le monde. En effet, les hommages rendus à l’annonce de son décès ont été nombreux et ont réuni des intellectuels de tous pays et de tous horizons. C’est avec tristesse mais aussi beaucoup de fierté que des milliers de Martiniquais l’ont accompagné jusqu’à sa dernière demeure, comme des membres de sa propre famille.
French text, sound file, and image courtesy of Think French audiomagazine. This is part 2 of an article in the février 2010 issue. Translation by LKL

 Aimé Césaire Listening comprehension

Expressions

Vocabulary

Grammar

Stay up to date with Lawless French!
Twitter Facebook Quora Instagram Pinterest YouTube RSS Newsletter
Quora

Any Questions?

 Get help on the forum.
  
 

More Lawless French

 Subscribe to my twice-weekly newsletter.
       

Support Lawless French

  This free website is created with love and a great deal of work.

If you love it, please consider making a one-time or monthly donation.

Your support is entirely optional but tremendously appreciated.

2 Responses

  1. muskan 7 October 2015 / 9:17

    In the first sentence, shouldn’t it translate to ‘will make a note’ instead of ‘made a note’ since the given verb (marquer)is conjugated with the future tense? I’m confused :p

    • lkl 7 October 2015 / 11:10

      In French, it’s common to use the future when talking about something in the past, but this is not the case in English. When translating, it’s more important to make the result idiomatic in the target language, rather than keep structures that would sound odd just because that’s how it was said in the original language.